Tableau de bord des résolutions 2024 – 06/12

Bonjour,

Ce mois de juin marque la moitié de l’année. Et ce mois a vu moins de sorties mais ce fut encore un très bon mois.

Avoir une moyenne de sortie de 50 km/semaine.

Avec 324 km dans le mois, le contrat est encore rempli.

Atteindre ou dépasser les 2024 km sur l’année.

1717 km en 6 mois, cela donne 3434 km dans l’année à ce rythme. Et si je roule comme l’an dernier, je devrais flirter avec les 4000 km. Verdict dans 6 mois.

Réaliser au moins un col en 2024 pour refaire tourner mon compteur pour les 100 cols

Ce mois-ci, je n’ai pas épinglé de col mais j’ai commencé à goûter les montées du col de l’Aubisque.

Réaliser au moins une sortie de 100 km avant la fin de l’été 2024

Depuis le 13 avril, l’objectif est rempli (100 km pour débutant). Ce mois, on a ajouté encore une sortie de 100 km pour aller à la rencontre de Caroline lors de son Raid Pyrénéen.

Pointer au moins un BPF/BCN sur 2024.

C’est un objectif pour 2024. On le garde en tête pour les prochain03s mois.

Repasser sous le quintal en terme de poids.

Je pense que cet objectif sera très dur à remplir. Mais why not.

Essayer de faire au moins un post par semaine en moyenne.

Je passe juste tranquille avec toutes les sorties club.

@ bientôt

Loading

Publié dans 2024, Resolutions | Laisser un commentaire

Sortie du soir, bonsoir

Bonjour à tous,

Vendredi 28 juin, j’ai opté pour une sortie en soirée. En cette saison, nous sommes pas encore en sortie nocture 😉

J’ai fait ce choix car la météo du week-end s’annonçait assez humide et orageuse. Autant donc profiter de chaque moment.

J’ai décidé d’aller affronter les montées d’Andoins afin de bosser cette compétence.

Je pars donc sur du classique avenue du Béarn puis on attaque la montée d’Andoins. Bizarrement la première montée n’est pas repéré par Strava. Je redescends par la route où se trouve la source du Luy de Béarn. C’est bon à savoir mais cette portion a été refaite et est très agréable bien que ce soit un pansement de gravillons et de bitume.

Lors de mon deuxième passage dans la montée d’Andoins, je bat mon PR 😀 Les entrainements payent.

Je redescends cette fois par l’autre route qui mène à Artigueloutan. En bas, je surprends un jeune sanglier qui s’enfuie en se glissant en force sous la glissière de sécurité.

Après Artigueloutan, je remonte vers les hauteurs d’Ousse.

Un cycliste heureux

Un cycliste heureux

Arrivé au carrefour de l’église d’Ousse, je m’arrête au feu rouge. J’en profite pour photographier un groupe de choristes en tenue qui allaient donner un concert.

Avant le show à Ousse

Avant le show à Ousse

Je reviens vers Pau où je cherche à allonger ma sortie pour atteindre les 50 km (que je n’ai pas atteint :D)

Ce fut une bonne sortie avec du D+ et de la vitesse (presque 21 km/h de moyenne est une très bonne allure pour mes 118 kg et les 17 kg de « Black Runner »).

@ bientôt

Loading

Publié dans 2024, Randonnée, Randonnée route | Laisser un commentaire

Petite visite des côteaux de Jurançon

Bonjour à tous,

Dimanche dernier, malgré une météo couverte, je suis parti explorer les côteaux de Jurançon.

Depuis de nombreux mois, j’avais deux carreaux qui me restaient à combler dans ce coin. Je suis donc parti en solo faire cette exploration.

Le cheminement à travers la ville de Pau au matin se passe tranquillement.

J’attaque ensuite une bonne montée que je monte à mon rythme en essayant de travailler un peu la force afin de progresser en bosse.

Au sommet, je découvre une vue magnifique sur les côteaux de Jurançon et des Pyrénées.

Très vieux panneau de signalisation

Très vieux panneau de signalisation

Sans nuage ce serait mieux

Sans nuage ce serait mieux

Plus loin, je croise quelques chevaux qui sont paisibles dans leur pré.

On n'est pas bien ici

On n’est pas bien ici

Un cycliste heureux

Un cycliste heureux

Suivre ou ne pas suivre

Suivre ou ne pas suivre

Des hauteurs, j’ai pu prendre en photo l’entrée de la vallée de l’Ossau (si je ne me trompe pas).

Vers la vallée d'Ossau

Vers la vallée d’Ossau

Je redescends ensuite en direction de Gan.

Ici Gan

Ici Gan

Je pars à l’assaut des hauteurs entre la route de Gan et la Vallée Heureuse. Ca grimpe pendant 3 kms environ.

Mais au bout du compte, on a un beau point de vue sur Pau.

Périphérie de Pau

Périphérie de Pau

Toujours là

Toujours là

A Gelos, ils ont beaucoup de vieux vélos peints pour porter des fleurs aux carrefours.

Pots de fleurs cyclistes

Pots de fleurs cyclistes

En passant au Stade Nautique de Pau, un camion de la fédération française de kayak est là. Je pense que l’équipe de France prépare ses JO à Pau.

JO 2024 Paris ou not ?

JO 2024 Paris ou not ?

Au final, ce fut une très bonne sortie qui m’a permit de travailler les bosses et de couvrir deux nouveaux carreaux.

@ bientôt

Loading

Publié dans 2024, Randonnée, Randonnée route | Laisser un commentaire

Raid Pyrénéen – A la rencontre de Caroline

Bonjour à tous,

Samedi dernier, c’était le deuxième jour du Raid Pyrénéen de Caroline. Au Cyclo Club Béarnais, organisateur de cette randonnée permanente, nous avons tenu à l’accompagner sur le col de l’Aubisque, qui est le col du Club.

Nous nous sommes donc mis d’accord pour la retrouver à Bielle après son passage au Col de Marie-Blanque.

Mais avant cela, je suis parti de Pau au petit matin (6h30) pour prendre la direction de Laruns. C’était une aventure pour moi car je ne connaissais pas ce coin en dehors de deux visites en voiture.

Alors pour faire simple, ça monte depuis Pau jusqu’à Eaux-Bonnes. Hormis une belle descente à Sévignacq.

Je prends ma premier photo de l’aller qu’à Louvie-Juzon.

Il faisait très beau

Il faisait très beau

C’est à cet arrêt que Jean-Luc me rejoint. Il vient en voiture pour se garer à la sortie de la commune. Pour cet accompagnement nous avons pas le même programme.

Connaissant mes limites en montée, j’avais dés le début prévu d’accompagner Caroline jusqu’à Eaux-Bonnes.

Je retrouve donc Jean-Luc près de sa voiture. Il se prépare et moi, je fais une pause.

Nous repartons ensemble via la voie verte de la Vallée de l’Osseau, qui reprends le tracé d’une ancienne voie ferrée. C’est assez cool de cheminer sur une route globalement plate.

Un cycliste heureux

Un cycliste heureux

Nous faisons halte en bas de la descente du col de Marie-Blanque à Bielle.

Jean-Luc vérifie sa monture

Jean-Luc vérifie sa monture

Nous sommes assez bien entourés. Nous avons le droit à un concert de cloches.

L'orchestre des cloches

L’orchestre des cloches

Nous avons aussi l’eau courante de la montagne.

Ruisseau de montagne

Ruisseau de montagne

Le président du Vélo Club de Laroin arrive du sommet en voiture et nous salue. Et quelques minutes après, voici Caroline, le glaçon. Elle venait de descendre du col sous la pluie et par 8°C.

Que l'accompagnement commence

Que l’accompagnement commence

Gilbert nous attendait à Laruns, où Caroline a pu refaire les niveaux de ses bidons.

Nous repartons et je laisse partir mes compagnons dans la montée de l’Aubisque. En comparant le Strava de Jean-Luc, ils n’ont mis que 5 minutes de moins que moi pour monter. Mais j’avais prévenu qu’ils n’avaient pas à m’attendre. Je n’irai pas au delà d’Eaux Bonnes.

Eaux-Bonnes est un village avec une place dont on doit faire le tour avant de reprendre l’ascension de l’Aubisque. Elle est tout en montée.

Je fais une pause ravitaillement au niveau du petit parc de la place.

"Black Runner" se repose.

« Black Runner » se repose.

Après avoir remis sur la bonne route un peloton d’espagnols en virée. Je reprends mon chemin qui devrait être plus sympathique, étant à mon point culminant du jour.

C'est par là la sortie

C’est par là la sortie

Dans la descente, j’ai le droit à un superbe point de vue sur Laruns.

Laruns

Laruns

Laruns, qui fête le fromage fin septembre, est aussi la porte d’entrée de deux cols des Pyrénées : le col de l’Aubisque et le col du Portalet (qui mène à l’Espagne).

Eglise d'Assouste

Eglise d’Assouste

Je m’arrête pour prendre en photo l’église d’Assouste qui est magnifique. Je suis navré pour le contrejour. Il faudra venir la voir par vous même 😉

A la fin de la descente, je prends en photo les moutons en métal qui indiquent l’entrée de Laruns.

Moutons métalliques

Moutons métalliques

Plus loin, je suis rassuré. La signalisation me dit que « je dois gérer ».

Tout est dit

Tout est dit

En direction de Bielle, je fais attention à la barrière canadienne qui je n’avais pas vu à l’aller.

Belle barrière canadienne

Belle barrière canadienne

Isolé comme demeure

Isolé comme demeure

Nuage et verdure

Nuage et verdure

Je récupère la voie verte de l’Ossau à la sortie de Bielle.

Plan de la voie verte

Plan de la voie verte

J’y croise des moutons en train d’aller déjeuner.

Moutons gourmands

Moutons gourmands

A Louvie-Juzon, je fais une pause boulangerie avant de repartir à la conquête de Sévignacq.

Au sommet, je fais une pause vu que c’est marqué.

Au sommet, je me repose

Au sommet, je me repose

Je commence alors le retour sur un beau toboggan. A Rébénacq, la commune est pavoisée en vue de la fête du village les 21-22 et 23 juin 2024.

Commune en fête

Commune en fête

Place de l'Eglise pavoisée

Place de l’Eglise pavoisée

Je continue vers Gan où se trouve les caves du Jurançon qui sont magnifiques de l’extérieur.

C'est beau et paisible

C’est beau et paisible

Ensuite, je récupère une voie verte que je ne connaissais pas mais qui vaut le coup. Il y a même des ruches facilement accessibles.

Ruches en liberté

Ruches en liberté

Non loin des ruches

Non loin des ruches

A Pau, Intersport organisait un parc des sports.

Intersport fête le sport

Intersport fête le sport

Une bien belle sortie cyclotouristique solo sur presque tout le parcours.

A la fin pour dépasser les 100 km, j’ai quelques tours et détours pour compléter la balade.

La journée fut une très bonne journée.

Caroline a été accompagnée par mes deux coéquipiers jusqu’au Soulor pour déjeuner d’un magret et Gilbert a poussé jusqu’à Argelés-Gazost.

@ bientôt

PS : Caroline roule ce Raid pour soutenir l’association Miralutz. Cette association vient en aide des personnes souffrant du cancer et leurs aidants. Si vous voulez faire un don, n’hésitez pas, c’est par ici.

Loading

Publié dans 2024, Aventure, Raid Pyrénéen, Randonnée, Randonnée route, Sortie Club | Laisser un commentaire

Sortie club – Vive la déshydratation… ou pas

Bonjour à tous,

Samedi 8 juin 8h00, je me rends au départ de la sortie club de la semaine.

J’y rencontre Jean-Pierre, un de nos grands rouleurs (desertusbikus, RAF, etc…). J’ai la joie qu’il découvre une pièce utile à ses aventures sur mon vélo.

Pour cette sortie, j’ai décidé de faire le grand parcours seul ou avec des gars du club. Spontanément, Philippe, Alain, Norbert et Jean-Louis se propose de m’accompagnaient.

Nous partons donc en direction de Labatmale en passant par Aressy, Meillon, Assat, Bordes, etc… Nous discutons tranquillement avec une bonne vitesse de cyclotouriste.

Nous passons à Nay puis Coarraze et vient la bonne bosse. Je me treuille tranquillement. Et mes compagnons ont commencé la longue journée d’attente.

Ce qui est génial au Cyclo Club Béarnais, c’est qu’on part ensemble, on rentre ensemble. Et celui qui finit sa bosse en dernier décide quand on repart. C’est vraiment un super état d’esprit.

On poursuit vers Pontacq. Je suis toujours devant dans les parties plates. Je suis le seul avec la trace du parcours.

Pontacq est monté tranquillement pour moi.

Sur le plateau de Ger, je mène le train entre 25 et 30 km/h. J’aurais du me préserver et rouler moins vite et laisser des relais à mes coéquipiers.

Un gars du club de Lourdes a dit que j’étais une mobylette. Il faut dire que j’emmenais le groupe à 30 km/h O_o

En tournant pour rejoindre Baleix, mon corps a dit stop. Non pas que mes muscles étaient épuisés. J’avais perdu trop d’eau.

En effet, au bout de 3h00 et presque 70 bornes, je n’avais bu que 600 mL d’eau. En clair, j’étais déshydraté. J’ai commis une erreur de débutant pas débutant.

Chacun est sensible à différent niveau de la déshydratation. Moi, j’ai le moteur qui coupe net :/

A Baleix, après avoir dit à mes camarades de finir sans moi, Norbert est resté avec moi. J’ai du faire appel à ma belle-maman pour venir me chercher. Merci Manou.

Et encore merci à Norbert d’avoir fait une pause avec moi sous les tilleuls de l’église de Baleix.

N’oubliez pas de vous hydrater régulièrement sur le vélo et en dehors.

@ bientôt

Loading

Publié dans 2024, Randonnée, Randonnée route, Sortie Club | Laisser un commentaire

Buros Center et flânerie

Bonjour,

Ce dimanche, je suis parti assez tôt pour aller tourner les jambes au « Buros Center ». Pour les Palois qui n’ont pas beaucoup de temps mais qui veulent bosser le D+, c’est un coin idéal. Il y a pas mal de montées de diverses longueurs et D+. Et vous pouvez les enchainer en plusieurs boucles.

Non loin de la maison, on peut croiser de jolies vaches.

Quelques vaches

Quelques vaches

Dans le secteur de Buros, ils ont aussi une passion pour les jolis épouvantails. A moins que ce ne soit un zombie « gilet-jaune ».

Passion épouvantail

Passion épouvantail

Il n’est pas rare non plus de tomber sur une petite borne de jalonnement du Chemin de Compostelle.

Tiens, le Chemin

Tiens, le Chemin

Vers Sendets, je rattrape un cycliste couché.

Un cycliste couché

Un cycliste couché

En ces temps troublés, le gué de Lée vous offre 15 secondes de zenitude.

Un cycliste heureux

Un cycliste heureux

Au final, ce fut une bonne sortie qui a fait travailler les jambes.

@ bientôt

Loading

Publié dans 2024, Randonnée, Randonnée route | Laisser un commentaire